Concours

               Mon engouement pour les concours débuta en 1997, durant mon année de CAP ébéniste. Un concours organisé par la Société d'Encouragement aux Métiers d'Art (S.E.M.A.)  proposait aux jeunes de moins de 26 ans en formation, tous métiers confondus, de fabriquer une œuvre originale et de qualité. Des sélections départementales et régionales étaient organisées pour accéder à la finale, niveau nationale. Après avoir conçu, réalisé et présenté un meuble-bar en forme de paquet de choco BN, j'ai reçu le 2ème prix national. Suite à cette victoire, mon meuble-bar a été exposé dans une galerie à Paris tout le mois de décembre 1998.

               Motivé pour participer à un maximum de concours, je me suis inscris l'année d'après aux Olympiades des Métiers. Ce nouveau défi mettait en concurrence des jeunes apprenant le même métier. Nous devions travailler sur un sujet imposé en un temps donné. Le résultat dépendait autant de la qualité que de la rapidité. Organisée tous les deux ans, cette compétition comporte des sélections départementales, régionales, nationales et internationales avec un sujet différent à chaque rencontre. Mon sujet, une colonne CD en frêne, m'a valu la 3ème place au niveau départemental.

               La même année, j'ai tenté de préparer le concours du meilleur apprenti. Le sujet était imposé mais devait être réalisé sur le temps libre dont j'ai manqué.

               "L'an 2000" fut le sujet de mon dossier de création. Je devais le présenter pour mon  examen de BMA de juin 2000. Le projet final de mon dossier étant graphiquement abouti, j'ai décidé de le réaliser et de le présenter au concours de la SEMA. Grâce au "bureau 2000", le 2ème prix régional me fut attribué.

               La possibilité de retenter les Olympiades des Métiers s'est offerte à moi en 2001. Après avoir terminé 1er au épreuves départementales et régionales, j'ai participé à plusieurs stages de préparation pour disputer le niveau national.